Le site de la prévention du vol et des fraudes pour les gens d'affaires
Accueil Partenaires Se procurer une trousse English
Fraude par cartes et vol à l'étalage
Vol qualifié
Fausse monnaie
Vol par effraction
Vol et fraude dans l'entreprise
Prévention du crime par le développement social


Fraude par cartes et vol à l'étalage


Fraude par carte de crédit
Fraude par carte de débit
Fraude par chèque
Vol à l’étalage
Pouvoirs d'arrestion

Les pertes augmentent facilement. On peut les prévenir avec un peu d'attention et un bon aménagement des lieux.

Fraude par carte de crédit

FAUSSES CARTES, PERDUES OU VOLÉES

En 2003, il y avait plus de 50 millions de cartes de crédit en circulation au Canada. Le volume des ventes dépassait 154 milliards de dollars !

Les faussaires maîtrisent des technologies rendues de moins en moins coûteuses et de plus en plus perfectionnées. Ils arrivent à décoder et à changer les renseignements sur les bandes magnétiques. Ils les copient sur les fausses cartes qu'ils ont fabriquées. À cela s'ajoutent les cartes perdues ou volées. Elles représentent près de 25 % des pertes causées par la fraude par carte de crédit.

Les recommandations qui suivent vous aideront à prévenir la fraude par carte de crédit et à éviter les réclamations d'assurance. Elles vous aideront aussi à conserver le privilège d'offrir à vos clients la possibilité de payer par carte de crédit.

Prenez l'habitude de conserver la carte jusqu'à ce que la transaction soit complétée !

1- Examinez la carte. L'impression des chiffres est-elle nette ? Sont-ils bien alignés, de la même taille et du même style ? La zone de signature et la bande magnétique ont-elles été altérées ou modifiées ? L'hologramme semble-t-il bien imprégné dans la carte lorsque vous passez vos doigts dessus ?

2- Vérifiez l'identité de l'acheteur. Rappelez-vous que seule la personne dont le nom est imprimé en relief sur la carte est autorisée à l'utiliser. Comparez ce nom avec celui du client, au moyen d'une pièce d'identité.

3- Validez le crédit et la carte. Après avoir composé le montant de la transaction, glissez la carte dans le lecteur. Cette étape vous informera si la carte a été volée. Ensuite, comparez le nom et les numéros imprimés sur la facture avec ceux de la carte.

4- Vérifiez la date d'expiration. N'acceptez jamais une carte dont la date est expirée.

5- Approuvez la signature. Comparez attentivement la signature que le client vient d'apposer sur la facture avec celle de la carte. Si vous avez des doutes, demandez-lui de vous présenter au moins deux pièces d'identité dont l'une avec sa photo et sa signature.

6- Prenez toujours une empreinte de la carte lors d'opérations manuelles.

Si vous avez toujours des doutes sur l'identité de l'acheteur, même après avoir obtenu l'autorisation du centre :
1- Mettez fin à la transaction;
2- Gardez la carte, si possible;
3- Évitez de vous mettre en danger. Si la personne insiste pour la ravoir, rendez-la-lui. Si elle s'en va, ne la poursuivez pas;
4- Communiquez avec la police.

Surveillez davantage le client qui :

  • magasine seul ou avec des personnes turbulentes qui distraient votre attention;
  • sort sa carte de crédit facilement et rapidement;
  • se procure plusieurs fois le même article;
  • achète vite, même un produit dispendieux, sans se soucier de la garantie, de la qualité ou du prix;
  • insiste, même si la livraison est gratuite, pour emporter lui-même un produit encombrant (meubles, appareils électroménagers, etc.);
  • fait un premier achat, quitte le magasin puis revient de nouveau;
  • demande de diviser le montant de l'achat sur plusieurs cartes;
  • effectue plusieurs petits achats pour demeurer sous la limite de crédit;
  • prétend avoir oublié ses papiers d'identité avec photo;
  • semble trop jeune pour détenir une carte de crédit;
  • signe la facture lentement ou maladroitement.

AUTORISATION ET CODE 10
Ce code, que vous mentionnerez au préposé du centre d'autorisation, vous permet de l'informer, sans alerter le client, que vous soupçonnez une transaction frauduleuse. Il vous posera des questions auxquelles vous n'aurez qu'à répondre par « oui » ou « non ».

TRANSACTIONS FRAUDULEUSES PAR TÉLÉPHONE OU PAR INTERNET

Près de 15 % des pertes liées aux cartes de crédit proviennent de transactions où vous n'avez pas la carte en main. Les commandes par téléphone ou par Internet font partie de cette catégorie.

COMMANDES PAR TÉLÉPHONE

  • Notez les informations nécessaires pour identifier l'acheteur : nom, prénom, date de naissance, adresse complète.
  • Demandez les numéros de téléphone où l'on peut joindre la personne le jour et le soir, et vérifiez leur validité au www.canada411.ca.
  • Notez le numéro de la carte, le nom qui y est inscrit et le nom de la banque émettrice.
  • Méfiez-vous des grosses commandes et des demandes de livraison rapide (possibilité de carte volée ou d'adresse temporaire).

COMMANDES PAR INTERNET

  • Soyez particulièrement attentif aux achats provenant de l'étranger ou faits par des clients inhabituels. Consultez votre répertoire de clients.
  • Méfiez-vous des achats payés avec plusieurs cartes pour une même adresse ou de plusieurs petits achats effectués avec une même carte.
  • Consultez une entreprise spécialisée en services de contrôle et de certification de paiement par Internet. Elle vous aidera à trouver le système qui vous convient.

PAIEMENT DIFFÉRÉ

Ce service permet au client de ne payer que le montant des taxes à l'achat. Il s'engage par contrat à régler le reste de la facture plus tard à une échéance convenue. Attention ! Si le commerçant accepte une fausse carte, il perd sa marchandise. Même les taxes facturées ne lui seront pas remboursées.

  • En cas de paiement différé, faites toujours faire une enquête de crédit par une firme spécialisée.
  • Attendez d'avoir reçu les résultats de l'enquête avant de laisser un client prendre possession de la marchandise.

Haut de la page

Fraude par carte de débit

Certains fraudeurs observent les consommateurs lorsqu'ils composent leur numéro d'identification personnelle (NIP) lors d'un retrait ou d'un paiement. D'autres vont jusqu'à modifier le lecteur de cartes de façon à s'approprier les renseignements inclus sur la bande magnétique.

Trois éléments à surveiller lors de transactions par carte de débit :

Prenez la bonne habitude de conserver la carte jusqu'à ce que la transaction soit terminée !

1. La carte

  • Évaluez d'un coup d'Œil rapide si la carte semble vraie : chiffres nets, bien alignés, de la même taille et du même style, bande magnétique lisse et intacte.

2. Le NIP

  • Veillez à ce que vos clients puissent composer leur NIP à l'abri des regards indiscrets.

3. Le lecteur de cartes

  • Assurez-vous régulièrement que votre lecteur de cartes n'a pas été trafiqué.
  • N'hésitez pas à signaler les anomalies ou les situations suspectes à votre fournisseur de services.

Haut de la page

Fraude par chèque

Pour le paiement par chèque, établissez une procédure et assurez-vous que vos employés la respectent. Ne nommez pas plus de deux personnes responsables de l'autorisation des chèques.

PROCÉDURE D'ACCEPTATION D'UN CHÈQUE

  1. Vérifiez l'identité de la personne au moyen de deux cartes d'identité, dont l'une avec photo.
  2. Faites signer ou endosser le chèque en votre présence.
  3. Comparez la signature du chèque avec celle des cartes d'identité. En cas de doute, n'acceptez pas le chèque.
  4. Assurez-vous que les chèques sont intacts et non altérés.
  5. Vérifiez si les renseignements sur le chèque sont exacts.
  6. N'approuvez pas un chèque dont le montant dépasse celui de l'achat.
  7. Inscrivez le numéro de la facture à l'endos du chèque.
  8. N'acceptez pas machinalement les chèques de société. Malgré leur apparence « officielle », ils peuvent être contrefaits.
  9. Prêtez attention aux clients qui essaient de changer un deuxième chèque après une première autorisation.
  10. Méfiez-vous des clients qui ont l'air trop jeunes pour avoir un compte en banque et encaisser des chèques.

Haut de la page

Vol à l’étalage

Vous pouvez faire échec au vol à l'étalage en suivant ces quelques conseils.

Aménagez les lieux : Des comptoirs bas, des allées larges, un bon éclairage et des miroirs vous aideront à bien voir ce qui se passe dans votre commerce. Placez la caisse à l'entrée et accueillez les clients. Assurez-vous que l'intérieur de votre commerce est visible de la rue.

Mémorisez vos prix : Si quelqu'un a changé une étiquette, vous le saurez tout de suite.

Surveillez les personnes qui consomment sur place : (ex. : friandises, boissons). Elles pourraient quitter sans payer.

Faites attention aux vandales : Certaines personnes abîment volontairement un emballage ou un produit pour réclamer un rabais.

Protégez les articles de valeur : Mettez-les dans des présentoirs à clé. Ne sortez qu'un article à la fois. Refermez les présentoirs chaque fois que vous retirez ou rangez un article.

Surveillez la cabine d'essayage : Limitez le nombre de vêtements à essayer à la fois. Assurez-vous que la cabine est vide quand un client s'en va.

Vérifiez la marchandise à la caisse : Assurez-vous que le nombre d'articles dans l'emballage correspond au prix indiqué.

Ne vous laissez pas distraire : Un client peut vous attirer dans un coin du magasin, pendant que son complice, laissé sans surveillance, vous vole de la marchandise.

Compliquez la vie des voleurs : Montez des étalages truqués avec des contenants vides ou avec une partie des articles seulement. Attachez aux présentoirs les cintres sur lesquels se trouvent des vêtements de valeur ou alternez-en le sens. Mettez les produits bon marché et les produits encombrants difficiles à voler au fond du magasin. Placez vos produits les plus dispendieux loin des portes et fenêtres, en haut des étagères. Apposez des étiquettes de sûreté sur vos produits. Demandez aux clients de laisser leurs sacs à l'entrée.

Faites installer un bon système de surveillance vidéo : Des moniteurs bien en vue dissuaderont les voleurs. Faites en sorte que les caméras enregistrent non seulement toutes les allées et venues, mais aussi toutes les transactions à la caisse.

Adoptez une politique de tolérance zéro : Ne laissez pas un vol impuni. Dénoncez les voleurs.

Pouvoirs d'arrestation

Le Code criminel prévoit que vous avez un pouvoir d'arrestation si vous prenez la personne en flagrant délit. Vous devez voir l'individu :

  1. s'emparer de la marchandise;
  2. la cacher;
  3. quitter les lieux.

Vous pouvez uniquement utiliser la force nécessaire sans mettre votre vie en danger.

Lors de l'arrestation :

  • Soyez prudent et assisté par un autre employé;
  • Identifiez-vous;
  • Indiquez à la personne les motifs de l'arrestation;
  • Informez-la de son droit à l'assistance d'un avocat;
  • Communiquez avec la police;
  • Ne touchez pas et ne déplacez pas les objets volés;
  • Les policiers s'occuperont de recueillir les preuves.

Haut de la page

Conseils pratiques de prévention
Évaluer la sécurité de votre entreprise
Liens utiles

Accueil | English | Décharge de responsabilités

logo Québec
© Gouvernement du Québec